• Je m'abonne

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner.

    Rejoignez 4 autres abonnés

Vos élus CGT vous informent – CCUES des 13 et 14 décembre 2016.

Déclaration CGT

Après avoir gagné 1000 emplois supplémentaires en 2016 pour passer de 6 000 à 7 000, la CGT considère que l’année 2017 à Orange doit être l’année du passage de 7 000 à 8 000 recrutements .

Tout démontre que cet objectif est nécessaire mais aussi absolument réaliste.

L’enquête menée pour le comité national de prévention du stress fait état d’une dégradation de la santé des salariés. Elle démontre un besoin d’effectifs supplémentaires tant du point de vue des employés que des cadres. Cela souligne une dégradation des conditions de travail et une augmentation de la charge de travail. Le climat n’est pas serein chez Orange.

C’est la raison pour laquelle la direction communique à tout prix, tant en interne qu’en externe pour déclarer l’inverse. Mais la crédibilité de sa propagande pour dire que tout va bien se heurte à la dure réalité des faits.

Les moyens pour répondre aux besoins d’emplois existent, les richesses crées par les salariés doivent être utilisées dans ce sens et pour répondre aux revendications des personnels.

Ce n’est évidemment pas la position du MEDEF, syndicat de la direction de l’entreprise, qui soutient les programmes électoraux des candidats, les plus en défaveur du monde du travail et des salariés : suppression massive d’emplois, remise en cause des 35h, attaque contre la santé et la sécurité sociale, attaque contre les fonctionnaires, retraites etc.

C’est l’accentuation du transfert des charges des sociétés vers les ménages. Les plus défavorisés paient pour les plus fortunés. Rien n’arrête l’appétit des patrons des grosses entreprises. D’ailleurs à ce sujet la déclaration du PDG d’Orange à la presse relance l’hypothèse d’un rachat de canal plus et/ou l’entrée de Bolloré au capital d’Orange. Et la presse de rajouter qu’avec l’arrivée d’un nouveau membre au CA, l’opération pourrait se faire après les élections.

Dans tous les cas pour la CGT pas question que les salariés en fassent les frais.

Contrairement à tout ce qui est déversée dans cette période, l’heure est à la réduction du temps de travail pour aller aux 32H, au recrutement, aux augmentations de salaires. Les milliards placés dans les paradis fiscaux doivent servir à cela.

Les élus et mandatés CGT vous souhaitent une bonne année 2017. Ensemble nous avons le pouvoir de décider que cette année soit celle du partage des richesses pour que chacune et chacun vive dignement de son travail, pour que le progrès profite à toutes et tous. Pour un monde plus juste et un monde de paix vous aurez toujours la CGT à vos côtés.

Des points noirs à prendre au sérieux:

32h

Quelques résultats et analyses des réponses des salariés(47 000) de l’enquête stress et conditions de travail 2016 sont révélateurs :

  • D’un manque d’effectif important ressenti aussi bien chez les encadrant que chez les employés, dû au TPS et aux départs non remplacés
  • 56% des salariés d’Orange considèrent ne pas être assez nombreux pour le travail à effectuer
  • 46% des managers d’Orange pensent ne pas avoir les effectifs nécessaires pour leurs missions
  • Une grande inquiétude parmi les répondants pour faire face à une charge de travail perçue comme importante en volume et en intensité
  • Une instabilité de l’organisation (réorganisations incessantes)
  • 61 % des salariés d’Orange sont insatisfaits de leur rémunération.
  • 67 % des salariés d’Orange trouvent qu’il y a un manque d’équité et de transparence dans les promotions.

Domaine intervention : rien ne va plus

Les élus et organisations syndicales du CCUES ont toute souligné la gravité de la situation dans le domaine de l’intervention. Ces déclarations doivent trouver maintenant des prolongements dans les services, notamment à l’occasion de la restitution de l’enquête stress dans les CHSCT locaux. L’exploitation des résultats locaux doit permettre de construire des plans d’action rapides et notamment de chiffrer le nombre d’emplois nécessaires pour bien travailler. Pour la CGT toute commission ou enquête doit se faire sous la prérogative du CHSCT, contrairement aux tentatives en cours sur les DO.

Pour la CGT, le domaine de l’intervention est au cœur de la stratégie de l’entreprise et compte pour beaucoup dans l’ambition d’Orange de faire vivre à ses clients une expérience incomparable.

Mais L’entreprise, elle-même, peut-elle prétendre que le domaine intervention soit stratégique et le confier dans sa quasi-totalité aux sous-traitants, souvent avec des contrats clé en main ?

  • Peu ou pas de contrôle des activités en termes de qualité et de réalité des interventions ;
  • Peu ou pas de contrôle financier des entreprises qui négocient directement sur le terrain avec les collectivités locales ;
  • Des entreprises qui se retrouvent en concurrence avec Orange sur des appels d’offres de RIPs…

Une fois encore le bilan emploi fait apparaitre l’importance de la force au travail externe (26 380 ETP).

ETP CDI Octobre 2016:

  • Intervention: 7 760
  • Chargés d’Affaires: 1 793
  • Pilotage: 4 486
  • Encadrement & Soutien: 2 506
  • Supports, Logistique générale: 1 372
  • Autres: 700
  • Total: 18 617

Parmi les 7 priorités d’action annoncées plusieurs concernent l’organisation du travail, l’évolution des compétences, la prise en compte du projet « prise en charge exemplaire ».

Sur tous ces points les IRP doivent être consultés, et les thèmes y compris négociés. En effet plusieurs collègues attendent des reconnaissances depuis plusieurs années, ils font face à la surcharge de travail, au manque d’emploi et permettent le maintien de l’activité. Les recrutements ne pallient pas le nombre de départs. Ainsi la direction annonce 860 recrutements en 2016 mais le bilan emploi à septembre 2016 fait état de 1468 départs pour 621 recrutements. La différence reste énorme. Pour la CGT il est impératif de s’assurer du recrutement des jeunes dans toutes les UI.

C’est un combat quotidien. En outre nous réclamons que ces jeunes aient des contrats et conditions de travail identiques à leurs collègues notamment pour les samedis. A ce sujet la direction confirme qu’ils ne doivent pas travailler plus de samedi que ce qui est fait dans le service.

Dont acte ! A appliquer partout.

Extrait des questions de vos élus CGT :

  • Quel est la part de travaux lignes actuellement sous-traité en % de volume d’activité ?
  • Avec quels coûts, quels résultats ?
  • Des collectivités et des clients qui se plaignent de l’état de nos réseaux cuivre et particulièrement en zones rurales (pétitions, courriers au Préfet, intervention des élus),
  • Sur les investissements « en propre » sur les zones d’investissement privées (zones AMII: Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement): qui construit ? Qui assure la maintenance ? et là aussi, quelle est la proportion d’activité sous-traitée?
  • Sur les RIPs (Réseau d’Initiative Publique) « pris » par Orange: mêmes questions, qui fait et surtout avec quelle présence de salariés d’Orange?

Bilan emploi à septembre 2016

Les chiffres de la force au travail, sont tout simplement scandaleux ! Quand les ETP internes baissent de 5,1%, les ETP externes (hors production FTTH) augmentent de 4,5% et augmentent globalement de 12,82%.

Pour la CGT cette activité doit être ré-internalisée avec les salariés concernés.

Le cas des caraïbes avec un taux de remplacement de 1 pour 5,4 reste une énigme. Pourquoi n’y a-t-il pas plus de recrutements pour compenser ces départs ? Les nombreuses fermetures de boutiques ou de sites imposent aux salariés de plus en plus de mobilités forcées, malgré les accords et en particulier pour les plus de 55 ans. Selon l’enquête sur le stress et les conditions de travail, c’est un manque criant d’effectifs, dû aux départs non remplacés, qui est ressenti aussi bien chez les encadrants que chez les employés. Alors non, les élus CGT ne radotent pas !

chomage

C’est bien à partir des besoins exprimés par le personnel, que nous revendiquons, des embauches massives, les 32H/semaines avec augmentation des salaires (hors primes) et l’octroi d’un 13eme mois.

Formation : pas de validation du plan 2017

Le plan de formation 2017 est marqué par une baisse du nombre d’actions de formation de 609 à 292. Le nombre global d’heures baisse de 2,6%, mais le taux d’accès à la formation est maintenu à 84% (baisse des effectifs). Les investissements pour la formation baissent de 18M€ pour un budget de 241M€ en 2017

Alors que s’ouvre l’heure de la digitalisation, l’ambition de la direction devrait se traduire par plus de formations, notamment en présentiel pour une grande partie des salariés concernés.

Car même si le nombre d’heures double en 2017 sur la thématique de la culture digitale, tous les salariés n’abordent pas de la même manière les nouvelles technologies. Le socle commun évoqué pour une mise à niveau de tous les salariés pour cette dernière ne comporte que passeports et certificats. Très insuffisant pour la CGT afin que chacun acquière les connaissances indispensables.

L’outil E Learning est loin de répondre à cette exigence. En outre il renvoie le salarié à sa propre responsabilité face à la formation et peut engendrer des risques (carence psychologique).

Concernant les enjeux de la formation, la CGT rappelle que les formations portant sur les développements des compétences prévues par le plan de formation de l’entreprise doivent depuis la loi du 5 Mars 2014, faire l’objet systématiquement d’un échange en amont avec le salarié sur une reconnaissance des acquis à l’issu de la formation. Pour la CGT, c’est un préalable à la reconnaissance.

Les formations managériales sont également en baisse, pourtant les manager seront en première ligne pour accompagner la transformation digitale.

La CGT note que les formations seront proposées pour l’accompagnement des parcours des salariés en situation de Handicap. Des cursus seront créés pour former les personnes en situation de Handicap aux métiers d’intérêt pour le groupe. La CGT rappelle qu’à ce jour le Système d’information n’est pas adaptée pour certains Handicaps (Non ou Mal voyants).

A l’évidence la formation reste un levier important pour la mise en place de la méthode « agile » que la Direction souhaite appliquée sans réellement l’affirmer.

La CGT rappelle ses revendications concernant la reconnaissance des soutiens et formateurs avec un grade DBIS, 3.2 minimum.

En outre s’agissant du Projet d’accord portant sur la reconnaissance des compétences et des qualifications en négociation en ce moment, la direction serait bien inspirée de prendre en compte les revendications mises en avant par les salariés dans les services et d’allouer un budget conséquent supérieur aux années précédentes sans l’imputer sur les NAO 2017.

Numérique : une signature exigeante

La CGT a signé ce premier Accord portant sur l’accompagnement de la transformation Numérique chez Orange. Mais cet accord n’est pas une fin en soi et la CGT continue à porter, dans toutes les instances IRP, les revendications qui ont été les siennes durant les négociations.

Pour la CGT, en tant qu’Organisation Syndicale de défense et prise en compte des intérêts matériels et moraux des salariés, dans les aspects prospectifs, la transformation numérique doit prendre en compte les attentes et besoins de tous les salariés du Groupe.

En ce qui concerne les conditions de travail, comme le stipule son préambule : « la numérisation va bouleverser le travail et ses habitudes concernant l’organisation du travail, les conditions de travail, les usages et les équipements, la charge de travail et avoir un impact sur l’emploi… En tant qu’opérateur engagé et responsable, cette transformation doit permettre d’améliorer les conditions de travail des salariés ».

Sur ces aspects, la CGT œuvrera pour que cela devienne une réalité.

Cette révolution numérique ne va pas toucher uniquement la relation client (clients externes et clients internes) mais tout notre cœur de métier d’opérateur de réseau que ce soit dans les domaines mobile, fixe et IT. La virtualisation du réseau, l’Intelligence Artificielle, toutes les évolutions qui font également converger le réseau et l’IT sont autant de transformations qui conduiront à la disparition, à la transformation ou à l’émergence de nouveaux métiers. La direction se doit d’être transparente dans sa stratégie de transformation de l’entreprise dans tous les métiers du Groupe afin que chaque salarié puisse anticiper son évolution. La formation est un socle prépondérant de la réussite de cette transformation. Encore faut-il qu’elle se fasse avec tous les salariés ainsi que les IRP.

Comme l’accord le stipule, l’accélération et la généralisation du numérique va conduire à des gains de productivité. Pour la CGT, il ne s’agit pas que ceux-ci permettent de supprimer des emplois pour augmenter les dividendes des actionnaires mais permettent de mieux adapter la Charge de travail par l’embauche dans les services où il y a des besoins. De plus, une partie de ces gains doivent être redistribuées pour la rémunération, la réduction du temps de travail, les recrutements, la formation, la reconnaissance des qualifications et l’amélioration des conditions de travail.

La CGT propose les 32H sans aucune perte de salaire, pour travailler moins, travailler mieux, travailler toutes et tous ; même à Orange cela peut s’appliquer. Pour la CGT, concernant le droit à la déconnexion, l’objectif est de le rendre effectif en redonnant la maîtrise du choix de la connexion ou de la déconnexion aux salariés tout en s’assurant que les conditions notamment la charge de travail le permettent.

Dans le cadre de la reconnaissance du droit à la déconnexion contenu dans l’accord, la CGT demande, la reconnaissance du temps de connexion hors temps de travail comme temps de travail et compensé en tant que tel, pour éviter le travail gratuit.

Résolutions:

  • Les élus du CCUES ont votés le reversement de 3 millions d’€ dans les CE signataires de l’accord de gestion,
  • Seuls la CGT et SUD ont voté une prestation de fin d’année pour les retraités, elle n’a donc pas été adoptée.

Pas de commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML suivant : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

  • RSS CGT Fapt Orange

    • Fin du guichet unique, réorganisation des agences…. La Mutuelle Générale est en pleine révolution Pourquoi, comment ? Quel service, quelle proximité pour les adhérents individuels ? 24 novembre 2017
      Le mouvement mutualiste est dans l’œil du cyclone. Le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2018 l’entraîne une fois de plus sur le chemin de l’augmentation des cotisations. L’augmentation de 2 € du forfait hospitalier confirmée ainsi que son financement par les complémentaires (qui au final … Lire la suite →
    • Tournées SENIOR: La Poste face à sa politique 24 novembre 2017
      Depuis la mise en œuvre de l’accord QVT (Qualité de Vie au Travail) signé par CFDT – FO – CFTC – UNSA et CGC, La Poste met en place des tournées dites « Seniors ». Nul ne peut s’opposer à une diminution de la pénibilité, suite à la création de tournées « Seniors », … Lire la suite →
    • La CGT s’oppose au travail du samedi après midi à la PASC de Vannes 24 novembre 2017
      La Poste -BSCC- Direction de la Relation Client Lors de la présentation au CHSCT du 14 Novembre, SEULE La CGT a indiqué qu’elle était opposée à cette ouverture. Les autres syndicats présents (CFDT et FO) ne sont intervenus que sur la forme. Ils n’ont surtout pas dit qu’ils n’étaient pas d’accord. … Lire la suite →
    • Le DIMANCHE ce sera toujours NON ! 22 novembre 2017
      Après avoir annoncé courant septembre sa volonté de mettre en place la distribution de Chronopost le dimanche sur l’île de France et une quinzaine de grandes villes, La Poste vise désormais à étendre le travail du dimanche. Pour la CGT, qui ne se rendra pas à la rencontre bilatérale proposée … Lire la suite →
    • Préavis de grève dans les services RH de La Poste 22 novembre 2017
      Notre Fédération dépose un préavis de grève de 24h, pour la journée du jeudi 30 novembre 2017, afin de couvrir l’ensemble des personnels des CSRH Courrier, Réseau, Centres Financiers, Transverses de La Poste, fonctionnaires, agents contractuels de droit public ou privé, cadres et non cadres. Ces personnels sont susceptibles de … Lire la suite →
Créer un site | C.G.U. | Mentions Légales | Crédits | Signaler un abus | Outillé par la plateforme Référence Syndicale